Air TV

Air-titre.png

Air TV est une série animée en 13 épisodes s'articulant autour de l'étonnante rencontre entre Kunisaki Yukito, jeune homme nomade vivant de ses spectacles mettant en scène une peluche magique, et Kamio Misuzu, jolie petite fille, gentille, innocente et naïve, mais en réalité excessivement tourmentée.

Personnages

Misuzu a été confiée par son père à sa soeur lorsqu'elle était toute petite car il n'avait pas la possibilité de s'en occuper. Elle se définit elle-même comme étrange et possède certaines habitudes déroutantes. Elle est également maladroite, et trébuche fréquemment en se déplaçant à pied.

Misuzu-gao.png

La mère adoptive, Kamio Haruko, est une jeune femme célibataire, relativement distante avec Misuzu, aux habitudes plutôt irresponsables et dotées d'un penchant certain pour l'alcool. Les difficultés endurées par Misuzu révèleront cependant toute la pronfondeur de son amour de mère et sa peur ultime de se retrouver seule qui l'a conduite à vouloir cacher cette affection.

Haruko-gao.png

Sur Yukito on ne sait pas grand chose hormis le fait qu'il voyage à la recherche d'une personne dont sa mère a rêvé et dont il se demandera dès leur rencontre s'il ne s'agit pas de Misuzu ; et qu'il pratique une certaine forme de magie avec ses marionettes. C'est un jeune homme aimable, ccontribuant à resoudre les problèmes même personnels des familles qu'il croise.

Yukito.png

Histoire

L'histoire d'Air nous révèle au fur et à mesure du récit que les destins de ces deux personnages, se croisant par hasard au début d'un bel été, est en fait intimement lié par une dramatique histoire vieille de plusieurs centaines d'années.

Outre l'histoire de Misuzu, Air TV présente également trois digressions. La première présente l'histoire de Kirishima Kano, une jeune fille dotée d'une seconde personnalité présentant des tendances suicidaires, et dont le destin est lié par une histoire du passé.

La seconde évoque les difficultés de Tohno Minagi, dont les importants problèmes familiaux ont donné naissance à un personnage haut en couleurs, Michiru.

Enfin, la plus vaste se déroule dans le Moyen-Âge japonais, à l'époque d'un conflit avec les moines bouddhistes, et relate le triste destin des êtres ailés, qui est étrangement lié à celui de Misuzu.

Notes

Le générique présente toutes les caractéristiques du shoujo de l'été : il présente en effet des images de tournesols, de voies errées abandonnées, de l'océan bordant un village, et des nuages (le ciel étant un thème dominant de la série). Les voix et musiques sont également ressemblants d'autres séries de ce type, comme Asatte no Houkou ou Uta~Kata. Le premier épisode montre le traditionnel arrêt de bus bordé à sa droite de tournesols.

Bus-air.png

Graphiquement, la série est très réussie ; le dessin est moderne, assez joli et travaillé. Les personnages et couleurs ressemblent quelque peu à ceux d'Elfen Lied, parfois avec un visage pouvant rappeler Chobits.

On retrouve dans cette série le thème de la fille ailée, qu'on a déjà pu observer dans d'autres, très diverses, comme Larme Ultime.

On trouve en quelque sorte dans la série une image de harem ; en effet il n'y a aucun personnage masculin en dehors de Yukito et de son alter-égo moyen-âgeux.

Cependant, les clichés sur les personnages féminins éventuellement présents dans d'autres séries sont ici absents ; ils ont une vraie profondeur et une véritable humanité, d'autant plus qu'ils doivent faire face à d'écrasantes difficultés.

La fin est à la fois tragique, mystérieuse et donnant un sentiment d'inachevé et d'insatisfaction pour le spectateur. Un peu avant sont présentées des images diverses du monde d'hier et d'aujourd'hui, ce qui rappelle un peu la (l'une des ?) fin d'Evangelion.

Le chien de Kano, blanc, petit et à la forme étrange, nommé PikoPiko (car il s'agit de son étrange cri), est très semblable au PeroPero de Kareshi Kanojo no Jijou.

Plusieurs fois est fait référence au fait qu'aucun argent n'est utilisé dans le village ; Yukito n'obtient pas d'argent lorsqu'il effectue ses spectacles et il est plus tard payés en bons pour du riz. Il n'a jamais de réponse lorsqu'il interroge d'autres personnes à ce sujet.

Les personnages figurant sur le logo Air apparaissent au tout début et à la toute fin de la série et sont un total mystère en ce qui concerne leur rôle dans l'histoire.